BMW Harrier

Publié le par Alain

BMW Harrier : une oeuvre d'art qui a demandé 750 heures de travail

Après avoir créé de nombreux choppers, Stellan Engeland s’est attaqué à une BMW R 1200 S, et plus particulièrement à son flat-twin. Pour le reste, un châssis tubulaire, un train avant façon Bimota et une touche de matériaux nobles contribuent à transformer cette Béhème en une véritable pièce d’orfèvrerie

Au premier abord, difficile de reconnaître la native de Munich, tant le changement a été radical. De la R 1200 S d’origine, il ne reste que le moteur, la transmission et les jantes. À l’exception de ces pièces, Stellan Engeland a entièrement conçu le reste de la machine, avec un souci du détail frôlant l’obsession. Déjà réputé pour ses créations atypiques, ce Suédois s’était jusqu’alors spécialisé dans la transformation de Triumph, Norton ou Harley-Davidson, pour en faire des choppers radicaux. La Harrier marque donc un tournant dans sa production avec ses lignes novatrices et minimalistes.

Premier élément, le train avant à moyeu central, qui se rapproche de celui de la Bimota Tesi 3D. Couplé à un amortisseur Öhlins et à un freinage ISR entièrement taillé dans la masse, cela augure d’une bonne tenue de route. Stellan précise d’ailleurs qu’il a conçu cette moto avant tout pour rouler, et non comme une show bike uniquement destinée à briller sous les projecteurs des salons moto.
Toutefois, l’habillage n’a pas été négligé, avec un réservoir mêlant acier et aluminium façonné à la main, qui aura demandé pas moins de... 185 heures de travail ! Sur celui-ci est fixé une assise tout en carbone, et en dessous, l’échappement qui intègre subtilement l’éclairage arrière, protégé par des écopes de refroidissement. L’ensemble est relié au bicylindre à plat par le biais d’un cadre treillis en tubes d’acier.

Au final, cette Harrier aura demandé cinq mois et 750 heures de travail (!), récompensés par une seconde place à l’édition 2009 du European Championship of Custom Bike Building. Pour info, sachez que cette fabuleuse machine pourra être produite en petite série, et que vous pourrez l’acquérir moyennant 65 000 euros hors taxes. Sinon, pour admirer les autres créations de Stellan Engeland, vous pouvez visiter son site : www.se-service.com


Fiche technique :
Bicylindre, 4-temps, refroidi par air, double ACT, 8 soupapes, 1 170 cm3, injection électronique. Démarreur électrique. Boîte 6 vitesses, transmission par cardan. Cadre tubulaire à moteur porteur. Suspension AV/AR : train avant tubulaire en acier, monoamortisseur Öhlins/Paralever, monoamortisseur Öhlins. Freins AV/AR : 2 disques ISR ø 320 mm, étriers radiaux six pistons monobloc/1 disque 220 mm, étrier quatre pistons.

Publié dans divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
plus radical que ça y a pas  impressionant
Répondre
B
 hé il manque les feux  bon ok!!!! mdr
Répondre
P
ele donne l'impression de ne pas être finie
Répondre
J
Pas simple de rouler avec !Amitiés Alain
Répondre
J
Pas simple de rouler avec !Amitiés Alain
Répondre