Moto Morini 1200 Granpasso

Publié le par k.... HD

La Moto Morini 1200 Granpasso est une routière déguisée en trail, comme nombre de ses concurrentes.
 Ses atouts face à ces dernières : la sportivité de son formidable moteur et l’agilité de son châssis.
 Elle tente de séduire les fans de BMW 1200 GS et autres Moto Guzzi Stelvio.

Le détail à l’arrêt dévoile déjà la contenance record du réservoir (26,5 l) et l’amortisseur arrière signé Öhlins… mais aussi une fourche non réglable.
 Plus encore qu’on l’imaginait vu les débattements de suspensions (de 190 à 200 mm), la Granpasso est haute de selle (875 mm). Difficile de grimper quand on fait moins d’1m80. Une version ramenée à 830 mm est prévue. Ouf !

 Aux commandes, il faut s’habituer au grand guidon en forme de V qui incline les poignées vers le réservoir et à l’embrayage hydraulique ferme, pour ne pas dire dur. Toutefois, la prise en main est quasi sans histoire, la Granpasso trouvant son équilibre une fois lancée. Jouissant d’un bon rayon de braquage, elle se joue des embouteillages.

 On l’a déjà dit, ce bicylindre en V de 1200 cm3 à 87° est un chef-d’œuvre apportant des sensations comme nul autre. Il développe ici 120 ch en « full » et profite d’un tirage des gaz plus long pour mieux doser les accélérations.

 Dès 2.500 tr/min, il tracte avec autorité jusqu’à la zone rouge (8.500 tr/min). Avec une forte propension à lever la roue avant ! Les franches montées en régime sont convenablement rythmées par la boîte à six rapports, qui souffre quand même de quelques faux points morts.

 Avec sa partie cycle irréprochable, la Granpasso se conduit du bout des doigts tant son inclinaison est facile. La position droite favorise son maniement et la rend confortable sur longs trajets, bien que la selle manque de moelleux.

 Nous avons bien décelé une légère dérive du train avant quand le rythme augmente, mais la partie cycle n’est pas en cause : ce sont les pneus mixtes (Metzeler Tourance) qui avouent leurs limites.

 Le freinage s’avère puissant, mais souffre d’une attaque molle, sans sensation. Il faut insister sur le levier pour ralentir convenablement, mais gaffe : il n’y a pas d’ABS !

Verdict. Comme ses concurrentes (BMW R 1200 GS, Moto Guzzi 1200 Stelvio, Honda 1000 Varadero…), la Moto Morini 1200 Granpasso est une vraie routière déguisée en trail.
 Elle se démarque par la sportivité de son moteur et l’agilité de son châssis et trouve naturellement sa place sur ce segment fort occupé. Le tarif, qui frise les 13.000 €, est aussi en phase. Les gros rouleurs s’offriront la bagagerie complète : 3 valises (1433 € ) et une sacoche réservoir.

Publié dans essais

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Ces valises façon BMW sont vraiment inesthétiques.
Répondre
L
salut,belle gueule, BMW et GUZZI n'ont qu'à bien se tenir, la concurrence est là!bonne semaine,plein de gazzzz!!!
Répondre
B
ce serait sans doute mieux que mon electra pour faire le maroc au mois de mai prochain !!@ + Pat
Répondre
A
Belle bécane !!!!                            @ +ALAIN et Bonne nuit !!                     ALAIN http://hva430.moto-blog.com/
Répondre
J
Bon lundi Alain..
Répondre