Triumph Rocket III Touring

Publié le par k.... HD

La marque anglaise l'avait joué subtilement lors de l'apparition de la Rocket III, clairement destinée à marcher sur les plates bandes des grosses Harley et de leurs clones japonais, en apportant des arguments tout à fait exclusifs. Un énorme moteur de 2300cc, le plus gros de la production si on excepte les folkloriques "Hoss Boss" à moteur V8, des performances en rapport, un original trois cylindres longitudinal se démarquant des éventuels V-twin, une double optique héritée de la célèbre SpeedTriple, un énorme pneu arrière de 240, trois sorties d'échappement: dans le genre, la Rocket ne manquait ni d'allure, ni d'originalité.

Le power cruiser dans toute sa splendeur! Mais les Harley, ce ne sont pas que les beaux customs, ce sont aussi les Electra Glide et autre Roadking. Et face à elles, la Rocket manquait d'arguments pratiques, laissant la place libre à la Touring. On reconnaît bien la silhouette de la Rocket III, amputée de ses attributs "power cruiser". Exit les deux phares de Speed qui laissent place à un classique optique rond de taille respectable. Exit aussi l'énorme gommard de 240, remplacé par un plus raisonnable 180. Adieu les trois sorties d'échappement, détrônées par deux gros tromblons horizontaux surmontés de valises rigides, attributs indispensables d'une Touring qui se respecte, ainsi d'ailleurs que le vaste pare-brise démontable sans outils.

Publié dans essais

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Un bonne bécane , un sacré moulin !!!!!            @+ ALAIN                ALAIN http://hva430.moto-blog.com/
Répondre
M
Ca ressemble à une Harley, mais ça ne sera jamais une Harley.
Répondre
B
Salut khd, moi j'aime bien
Répondre
D
SalutCa c'est une bécane qui me branche. J'aurais pas de Harley, je me laisserais tenter, mais mon Road King, c'est mon "bijou" à moi, je l'adore. Harley for ever! yeeh man!A+ Denis
Répondre
B
et ben !! ca fera un second fiasco !!@ + pat
Répondre