vernis antiradar

Publié le par kawax

Entre autres effets secondaires et pervers du CSA (contrôle sanction automatisé), les tactiques pour tenter d’échapper à la sanction qui suit le flash d’une cabine-radar se multiplient. Après les avertisseurs - autorisés - et les détecteurs - prohibés - de radars, un autre marché a vu le jour ces derniers temps, essentiellement sur Internet : celui des aérosols de « vernis antiradar ». Inefficace et surtout illégal.


1-vernis-antiradar.jpg

Les publicités sur ces « produits miracles » sont pléthore sur la Toile, des fabricants peu scrupuleux d’aérosols ayant flairé un filon momentanément rentable. Peu scrupuleux, car non content de fournir un produit inefficace, ils vendent un produit dont la destination est parfaitement illégale.

Selon les fabricants d’aérosols qui proposent le produit délictueux, il suffirait de recouvrir la plaque d’immatriculation d’une couche de vernis brillant. Celui-ci est censé réfléchir la lumière du flash, et donc éblouir le radar.

En pratique, comme l’ont démontré plusieurs publications de la presse automobile et nombre de sites Internet sérieux, l’effet est totalement nul ! Ainsi, début août, le magazine Auto Plus, qui n’en était pas au premier spray testé, a essayé l’un des derniers arrivés sur le marché. Le verdict est sans appel : de jour comme de nuit, la méthode relève de l’arnaque. Et ceux qui auraient l’idée de faire le test par eux-mêmes encourent un PV de 135 €...

Publié dans divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Le mieux étant le petit systeme simple et discret de levage de plaque ...On roule : on la lèveOn se fait arreter : on la rabaisse juste ...Ce serait bien de faire un petit article sur ce systeme non ?lol
Répondre